Guide des instruments anciens, du Moyen Age au XVIIIe siècle

Vous est-il arrivé de vous demander, au détour d’une complainte médiévale, d’une suite ancienne, ou d’une sonate baroque, quel pouvait bien être cet instrument au son si singulier, sans parvenir à lui donner un nom ? A quoi ressemble un orpharion, un cromorne, une angélique, un psaltérion ? Comment est-on passé du clavecin au piano ? Comment différencier une basse de viole d’une viole de gambe ou d’une viole d’amour ? Ou plus simplement, aimez-vous être bercé par la mélodie de beaux mots inconnus pour des instruments disparus ? 

 
Vous en avez rêvé ? Ricercar exauce ce vœu en publiant ce Guide des instruments anciens, fantastique ballade dans l’histoire de la musique de l’ère médiévale à la naissance de la musique classique, un ouvrage propre à accompagner chaque auditeur attentif prêt à explorer le pays des harmonies. Présenté dans un coffret luxueux le Guide des instruments anciens regroupe un livre de 200 pages en 3 langues ainsi que 8 CD permettant un parcours chronologique à l’intérieur de huit périodes : « Moyen-âge », « Danses de la Renaissance », « Renaissance » « L’arte di diminuir au temps de Monteverdi », « la France de Louis XIV et l’Allemagne luthérienne », « Bach et son temps », « le style concertant » et « Classicisme », dans des interprétations particulièrement inspirées pour la plupart issus de publications Ricercar ou Alpha, bref des enregistrements de référence d’ensembles tels que Les agremens, Doulce Mémoire, La Fénice ou de solistes comme Christina Pluhar ou Vincent Dumestre. Au fil de l’écoute, à la manière d’un voyage dans le temps, il nous est permis d’avancer progressivement dans l’Histoire et de mesurer, fascinés, l’évolution musicale, l’émergence de nouveaux sons, de constater l’unité et le climat des mouvements d’une période à une autre.
 
Cette promenade à laquelle nous convie l’excellent guide de Jérôme Lejeune souligne combien des fossés ont été artificiellement creusés entre la musique populaire et la musique baroque ; de la vielle au cromorne il est difficile de juger de l’appartenance d’un instrument à un domaine ou à un autre. En cela le Guide des instruments anciens permet d’envoyer valser les clivages qui voudraient apparenter la musique classique à une musique élitiste opposée à la tradition anonyme.
Le livre se compose d’une classification par types d’instrument (cordes, claviers, vents etc..) riche en illustrations permettant d’identifier chaque objet. Aux croquis ou photos d’instruments s’ajoutent des reproductions d’enluminures, de peintures d’époque les mettant en situation dans leur contexte historique. Outre le fait que nous plongeons véritablement dans la magie de l’instrument, chaque illustration est accompagnée d’une référence se référant à des plages du cd permettant d’aller directement identifier le rebec, la lyre ou le cornet à bouquin … dans le morceau correspondant. Dix heures d’écoute dont nous n’avons pas fini de faire le tour.
 
La présentation soignée rappelle celle de la collection « Découvertes Gallimard » à laquelle le Guide pourrait être comparé dans sa capacité à être érudit sans être rébarbatif, à vulgariser tout en restant sérieux et précis. Selon son degré de connaissance, les découvertes y seront plus ou moins nombreuses ou importantes, mais il constitue un petit dictionnaire complet et synthétique, à garder sorti pour s’y référer régulièrement ; pour le passionné, le néophyte ou le simple amateur, c’est un enchantement. On y apprend notamment comment la lyre évolua jusqu’à donner naissance au violon, qu’en général on a tendance à prendre le tournebout pour un cromorne en raison de confusion terminologique (le tournebout se dit Krumhorn)… Ou encore, que la vielle, réservée d’abord aux « mendiants voire même aux truands » suscita un regain au début du XVIIIe siècle dans le répertoire classique. 
 
Délice visuel autant qu’auditif, cet objet précieux n’est rien de moins que l’une des plus belles parutions de fin d’année bref, un cadeau de Noël idéal.

A propos de Olivier ROSSIGNOT

Laisser un commentaire