François Delecour & Benjamin Samson – "Les Smalls"

Les Smalls, c’est drôle’s. Mais à part ça ?
Comme son nom ne l’indique que pour les anglophones, Les Smalls, c’est les Petits. Les tipeuh, les marmots, les mouflets, les schtroumpfs, les nains, les gnomes. Bref, les enfants en âge de fréquenter l’école primaire. A la rigueur la sixième ou la cinquième. Mais pas plus.
Cela étant, aux éditions du Buveur d’Encre, les Smalls, c’est aussi (et surtout) une série de petits bouquins carrés dédiés aux cours de récré et aux péripéties d’Antoine, Chloé, Ludo, Emma, Simon, Diabi et les autres. Parce que sous leurs airs d’enfants sages, les Smalls s’avèrent être en réalité de véritables aventuriers du quotidien, façon Indiana Jones à l’intérieur de dedans leur tête. Comme nous tous, à leur âge. Et nos successeurs après nous.

"Le Cheval de Chloé"
"Le Cheval de Chloé"

Chez les Smalls, il y a d’abord Simon, qui rêve d’être un champion de foot. Sauf qu’il n’a pas exactement le physique qui va avec, ce que son entraîneur ne manque pas de lui faire remarquer.
Il y a aussi Chloé, sa petite sœur, qui, après avoir surpris des bribes de conversation entre ses parents, s’imagine recevoir un véritable cheval vivant grandeur nature pour Noël qu’elle pourra nourrir à la viande de cheval et qui regardera les courses hippiques à la télé, confortablement installé sur le canapé avec toute la petite famille. Pour fêter l’heureux événement, elle envisage bien évidemment d’inviter toutes ses copines de classe (sauf une qu’elle n’aime pas trop). La déconvenue n’est pas loin…
Ensuite il y a Ludo qui déteste la piscine parce qu’il y fait froid, que son slip de bain est moche, qu’il nage comme un papier buvard et qu’il est amoureux de Chloé. Mais Chloé, elle, n’a d’yeux que pour celui qui a un super maillot et nage super mieux que tout le monde. Ludo arrivera-t-il à surmonter sa hantise de la piscine et épater sa belle au risque de mourir noyé ? Suspens…
Puis il y a Emma, des nœuds plein les cheveux, qui se fait massacrer par un coiffeur tendance et se met à ressembler à un "petit mec", à son grand désespoir. Se planquer reste la seule solution. Mais le coiffeur n’a pas voulu lui faire un mot d’absence et sa mère n’est pas dupe.
Diabi, lui, ne rêve que d’esquiver les épinards de la cantine et gruger au Burger Bling. Il y entraîne Simon et Chloé pour tester le super menu Bling Bling avec supplément cadeau Rolex et Ray-Ban comme le Président, pour faire comme les grands.
Et enfin, Antoine, l’intello de la classe qui se casse le bras suite à un accident d’aspirateur. A l’hôpital, il se retrouve embarqué, une fois n’est pas coutume, dans de folles aventures aux côtés de Lucie, sa nouvelle amie casse-cou.

 
"Ludo à la piscine !"
"Ludo à la piscine !"

Comme le souligne François Delecour, rencontré au Salon du Livre Jeunesse de Montreuil sur le stand des éditions du Buveur d’Encre, la série des Smalls s’adresse à tout le monde. La recette en est simple. Lui et son co-auteur / illustrateur Benjamin Samson mettent en commun leurs souvenirs de jeunesse et élaborent une histoire qui sent le vécu. D’ailleurs, même s’ils ne se connaissent "que" depuis dix ans, François nous fait remarquer, qu’avec Benjamin, ils auraient très bien pu être copains à l’école s’ils s’étaient rencontrés dans la cour de récré plutôt que dans le monde des adultes, tant ils partagent les mêmes souvenirs, le même humour, les mêmes goûts et les mêmes aversions.
Du coup, les histoires sont bourrées de clins d’œil cocasses non-sensiques et conçues de sorte à faire rire autant les adultes que les enfants, quatrième de couverture incluse ! A quand le dessin animé ?! En tout cas, on en redemande.

http://www.lebuveurdencre.fr/les-smalls.html
http://www.les-smalls.com/

A propos de Marion Oddon

Laisser un commentaire