Jeff Martin de Idaho, en concert ce vendredi 2 Octobre 2015 à Paris

Il est honteusement méconnu et pourtant, c’est l’un des plus dignes piliers du rock indé (rip rip after me) des années 90, à concilier sous des dehors de musique éthérée un peu précieuse et égale, un art du grand huit émotionnel avec des grondements lourds d’électricité, des basses rampantes et une fine bruine d’harmoniques.

Jeff Martin/Idaho a passé l’épreuve du temps grâce à ses exigences de compositeur et d’arrangeur qui le placent bien en marge des classifications, y compris de celle vite pesée de Slowcore 90’s ; malheureusement pour lui dira-t-on. Le bonhomme et sa musique, ambiante mais énergique, mériteraient une large reconnaissance. Malheur donc et bonheur aussi d’une certaine manière pour nous qui restons dans un rapport d’intimité privilégié avec lui. Car à chacun de ses passages, pour ses rares sorties de disques, Jeff Martin nous gratifie de concerts délicats en quasi tête-à-tête avec le public.

Jeff Martin jouera en solo ce vendredi 2 octobre à l’Archipel (une chapelle appartenant à l’INPI, à ne pas confondre avec le théâtre-cinéma du même nom) et nous, on y est un peu… déjà.

Chaudement recommandé : à peu près toute la disco, jusqu’aux merveilles récentes de “You were a dick” (2011) et “Lone Gunman” (2005), avec une mention spéciale pour le quadriptyque “Three Sheets of Wind” (1993), le fabuleux “Alas” (1998, réédité récemment en version très augmentée par Talitres), “Hearts of Palm” (2000) et le bienommé “Levitate” (2001).

IDAHO (Jeff Martin solo) + RACH THREE, vendredi 2 octobre à partir de 19h30, à l’Archipel, 26 rue de St-Petersbourg, Paris 8e, M° Place de Clichy.

Idaho sur le web : idaho.bandcamp.comidahomusic.fridahomusic.com

Et l’on se quitte toutes voiles dehors avec une petite douceur de 2005 : “Live today again” .

A propos de Robert Loiseux

Laisser un commentaire