Tandis que son Split sort demain sur les écrans français , l’annonce par M Night Shyamalan de la mise en chantier de son prochain long métrage – Incassable 2 !!! – a porté un véritable coup au cœur aux fans de l’ex wonderboy. Sorti en 1999, Unbreakable fut une petite révolution dans l’univers très codifié des films de super héros. En racontant comment un accident de train bouleverse le destin de l’américain lambda David Dunn ( Bruce Willis ), Shyamalan tire de sa confrontation éculée entre le bien et le mal un mélodrame d’une grande délicatesse. Loin de la démesure des blockbusters de l’époque ( décors grandioses, déluge d’effets spéciaux ) à la mise en scène marquée par l’esthétique des comics, Incassable peut être considéré comme le premier film de super héros réaliste à se focaliser d’avantage sur la psychologie des personnages que sur les scènes d’action, démystifiant au passage la figure du justicier. Antithèse de tout un genre, il s’impose aussitôt comme l’un de ses piliers. Mais à partir de 2007 et la mauvaise réception de La jeune fille de l’eau, le réalisateur devra affronter une succession d’échecs publics et critiques.

Ce n’est qu’après le succès de The Visit, found footage aussi fauché que radical, que Shyamalan est enfin remis en selle. Le carton dans les salles américaines de son nouveau thriller schizophrène avec un James Mc Avoy survolté, l’assure d’ores et déjà de diriger à nouveau l’acteur avec un budget beaucoup plus conséquent dans cette suite miraculeuse. Autre prodige, Bruce Willis, Samuel L Jackson et Robin Wright Penn seront à nouveau de la partie pour cette intrigue toujours située à Philadelphie, ville des pionniers où se déroule la grande majorité de la filmographie shyamalanesque. Son tournage est annoncé pour la fin de l’année et on devrait donc découvrir les nouvelles aventures de David Dunn face à l’homme de l’homme de verre courant 2018. En attendant de savoir si Unbreakable 2 arrivera à conjuguer avec autant de brio spectaculaire et intime, précipitez-vous dans les salles pour découvrir le fascinant Split qui contient déjà toute la substantifique moelle de son auteur.

 

shy-the-visit

 

A propos de Aïssa Deghilage

Laisser un commentaire