"Metropolis" (Fritz Lang) – Cinéconcert de Supershock – Festival Avignon OFF 2009

Quand on parle du Festival d’Avignon, on pense forcément au théâtre. Durant trois semaines, la Cité des Papes propose une variété impressionnante de spectacles. Mais cette fête culturelle permet aussi à des spectacles musicaux de se faire entendre. Parmi eux, beaucoup de chansonniers viennent proposer leur univers. Plus rares sont les ciné-concerts. Alors, forcément, quand surgit l’affiche de "Metropolis" dans le programme du OFF, on a qu’une envie : découvrir ce que donne un montage d’une heure du film de Fritz Lang sur une musique rock jouée par SUPERSHOCK, un mystérieux groupe italien.

 

Direction Théâtre La Luna donc, où, le soir bien installé, le lieu ouvre ses portes pour le spectacle…

 

 

Une fille, la bassiste, et un garçon, le chanteur/compositeur/guitariste, entrent en scène sans artifice. Un léger halo de lumière vient éclairer les deux musiciens qui se mettent à jouer dès les premières images de Metropolis. Les vibrations d’un rock répétitif envahit la salle et montre à quel point la mise en scène de Fritz Lang est moderne. On croirait voir un clip du dernier groupe à la mode… le supplément d’âme en plus. Le film suit son chemin et Supershock enchaîne ses compositions sans heurt. Aux plages instrumentales aux sonorités mécaniques viennent s’entremêler des chansons portées par la jolie voix du chanteur qui n’en fait pas des tonnes. Appréciable. Une heure, c’est finalement très court mais Festival d’Avignon oblige, Supershock a du réduire sa performance (et son effectif puisque le groupe est venu sans son batteur) pour entrer dans les créneaux horaires ultra serrés de la manifestation.

Après le concert, le groupe semble visiblement heureux de jouer sur la terre avignonnaise. Accompagnés par leur manager, les deux musiciens turinois s’expriment dans un Français très correct. Lui, c’est Paolo Cipriano. Il a créé le groupe voila six ans avec sa bassiste Valentina Mitola et affiche ensemble quelques tournées à travers toute l’Italie. « "Metropolis" n’est pas notre premier projet. Avant cela, nous avons créé "Le Cabinet du Dr. Caligari", "Le Golem" et "Nosferatu". Nous travaillons actuellement sur des courts métrages de Méliès, Man Ray et René Clair. » Autant dire qu’à culturopoing, on ne peut rester insensible devant une tel goût cinématographique. Côté musical, quand on décrit son chant comme un mélange de Billy Corgan pour le phrasé et Layne Staley pour la texture, Paolo sourit… «  Je peux parler avec 10 personnes et toutes me feront une comparaison différente. Ceci dit, je suis flatté de celle-là. Il est vrai que j’ai écouté Alice In Chains et les Smashing Pumpkins est mon groupe préféré. » Valentina, quant à elle, parle d’avantage du côté social du film de Fritz Lang et de la nécessité pour la jeunesse de s’intéresser à la culture et de la faire vivre. Nous souhaitons alors à Supershock de continuer leur contribution à eux avec la même sincérité artistique et humaine qui les a caractérisée ce premier soir de Festival.

 

ATTENTION, Supershock ne joue pas durant tout le Festval OFF d’Avignon.

 

Du 8 au 19 Juillet > 21H30

Théâtre Buffon

18 rue Ruffon

84000 AVIGNON

Réservation : 04 90 27 36 89

 

www.supershock.orgwww.musicarteatro.it

A propos de Lionel Grenier

Laisser un commentaire