Joseph Nadj à la Maison des Métallos

Joseph Nadj, homme de lettre, de pas et d’objets…

Chorégraphe, directeur du Centre Chorégraphique National d’Orléans, son parcours pourrait presque sembler parfait, tant il a voyagé à travers les pays et les oeuvres, et a su donner à ses danses une vie exaltée et grinçante, de celles que l’on envie mais qui nous font peur…des sauts dans un vide, et une volonté d’interagir en permanence.

Il s’invite cet été à la maison des métallos, l’occasion pour lui de rendre un discret hommage à son amie Pina Bausch, et de découvrir ses interrogations et aspirations en plein processus évolutif.

Vous pourrez donc l’apprécier dans deux mises en scènes :

les 25 et 26 juillet à 20h : "Les corbeaux"
Porté par les vagabondages musicaux de son complice Akosh Szelèvenyi (plus connu sous le nom de Akosh S., un saxophoniste de free jazz incomparable), le danseur Josef Nadj devient tour à tour homme-oiseau et homme-plume, corbeau de malheur et malheureux oiseau goudronné.

les 28, 29 et 30 juillet à 20h : "Petit psaume du matin"
Avec Dominique Mercy, danseur emblématique de Pina Bausch, Josef Nadj fait défiler une série de tableaux drolatiques et grinçants, mouvants et rêveurs.

du 25 au 30 juillet de 17h à 19h : Exposition "Les corbeaux"
En écho au spectacle, une série de dessins – peintures à la mine de plomb, ombres minérales, végétales, animales – permet de mieux appréhender l’univers pictural et les inspirations de Josef Nadj.

A propos de Culturopoing

Laisser un commentaire