I’m fine.Just Gone. Disparition du grand Billy Name

« I’m fine. Just gone ». Mot laconique que Billy Name écrivit quand il quitta la Factory début 70, laissant comme unique indice des cartes du ciel. Il a vraiment disparu en ce triste 18 juillet 2016; décès scandaleusement occulté par la presse française.
Billy Name, né Linick, fut l’assistant d’Andy Warhol, un photographe hors-pair, dépositaire du culte Velvet/Factory. (toutes les photos jointes sont de lui)

Factory Billy

Fin 60, c’est lui qui eut l’initiative de tendre les murs de la première Factory d’aluminium, c’est dire son importance. Pour que la Lumière s’y reflète. « Ill be your mirror/Reflect what you are »

Brillo Aluminium

Billy Name avait une dégaine aussi moderne que ses photos et son esprit. Comme l’atteste cette photo prise dans les 60s où il ressemble à un techno kid des 90s.

HaighBillyName600

Vif comme l’éclair, présence électrique, Mr.Name, l’homme de l’ombre, était féru d’astrologie et voyait dans notre monde sous haute tension la résultante (entre autres) de la planète Uranus, prédominante durant l’ère du Verseaux -planète qui symbolise (notamment) l’électricité. Complice de la première et de la dernière heure d’Andy Warhol, il nous laisse mieux que des cartes célestes: ses photos. So long Billy  dont le répondeur clamait « Billy goat Linich » (son vrai nom) « Bo-illy goat clinic, clang clang ».

BILLY Now

https://www.theguardian.com/artanddesign/gallery/2014/nov/09/andy-warhol-nico-beyond-billy-names-factory-photographs

A propos de Xanaé BOVE

2 comments

  1. disons hunders

    Billy Name était le plus animal et le plus moderne de la clique à la Vérole, étonnant qu’il ne soit pas mort contaminé par le VIH, il était sinon très effacé et est mort dans la discrétion.

Laisser un commentaire