Rencontre avec Philippe Auliac : « Le terme « Station to station » convient très bien à cette carrière de gare en gare. »

Bowie nous a confirmé que nous pouvions être les héros de notre propre vie. Depuis près de quarante ans, dans l’ombre de David Bowie, Iggy Pop, Georges Harrison, Yoko One, Mick Jagger ( bref, tout ce que le rock anglo-saxon de ses dernières décennies compte d’essentiel), un photographe et réalisateur, Philippe Auliac. Non seulement, il a été un des trois photographes attitrés de David Bowie, mais, un des rares français à avoir réalisé des émissions pour la télé britannique Top of the Pops, un documentaire sur Georges Harrison et Krishna, voire même un projet pharaonique pour Steven Spielberg… Lumineux, illuminé ce qu’il faut pour avoir non seulement côtoyé de prés ses héros mais mené une vie héroïque, l’étonnant Philippe Auliac nous a accordé une interview. Ou comment un jour de mai 1976, sa vie a basculé. Une histoire de train qui le fit à jamais sortir des rails.…

 

A propos de Xanaé BOVE

Laisser un commentaire