« The Waiting Line », single du dernier EP de Gnarwolves, « Adolescence »

 

Depuis quatre ans, Gnarwolves, les skatepunkers de Brighton, ne lèvent pas le pied. Entre deux tournées, ils se sont pourtant posés (rapidement) au Ranch Production House avec Lewis Johns. Le temps d’un enregistrement. Le temps d’une pause dans un planning de dingue. Tout est allé très vite pour eux depuis leur formation en 2011. Un deal avec Pure Noise records, Tangled Talk et Big Scary Monsters. Quelques Eps (« Fun Club », « Funemployment », « Cru »), un Lp éponyme, une compil’ « Chronicles of Gnarnia » et un DVD tout frais moulu de leur tournée européenne. Une pause. Le temps de mettre en boite quatre morceaux pour un nouvel EP. Son titre : « Adolescence ». « Indéniablement il y a une ambiance DC Hardcore dans ce disque. Il est lourd , il est court, et c’est probablement le plus agité que nous ayons fait sonné sur disque. Sur le plan thématique, les chansons parlent d’une crise de foi en la société » (1), commente le guitariste-chanteur Thom Weeks, auteur d’un très récent album solo, George, enregistré dans sa chambre pendant l’été. La pochette est toujours aussi extra. Aux stylos… James Burgess ? A vérifier.
Il sortira le 13 novembre prochain chez Big Scary Monsters/Tangled Talk, sera suivi d’une tournée européenne et d’un petit tour chez les Aussie. Trois dates françaises en prévision.
Eat dynamite, kids !

Ci-dessous le single « The Waiting Line ».

(1), in DIY Magazine, 25 septembre 2015.

 

 

 

 

 

A propos de Elysia

Laisser un commentaire