Temper Trap – "Conditions"

 
Voilà avec le groupe Temper Trap et son album "Conditions" un exemple de plus de ce que peut être la quintessence de la pop, ce genre de groupe qui place la mélodie au-dessus de tout et qui s’attache dés lors à construire tout autour le plus beau des cocons, un peu comme si l’on avait construit l’étable de Bethléem autour du berceau de Jésus.
 
La musique des Temper Trap c’est un tempo souvent léger voire altier, c’est une construction similaire de bout en bout pour chaque piste avec un début apaisé, une transition instrumentale fournie avant une pétarade vite éventée pour que la chanson se termine en mode mineur, histoire de faire retomber la pression et de faciliter la transition avec le morceau suivant. Les 10 titres défilent en effet avec cohérence même si chacun possède en lui sa petite marginalité d’ensemble, un tempo plus appuyé par-ci, une rythmique quasi-disco par là, une ballade moelleuse encore un peu partout.
 
C’est toujours aussi de l’arrangement à gogo, ce soucis du détail qui refuse le clinquant sans pour autant verser dans le minimalisme, non juste de l’artisanat dans le sens le plus noble du terme.  C’est encore une voix méticuleuse et agréable, une voix tendance juvénile et un poil aigu avec juste ce qu’il faut de coffre et de vécu pour nourrir le texte.
 
Venu d’Australie comme Youth Group son cousin de pantouflage pop, Temper trap ne s’attache à mener la barque de nulle révolution, ne veille à déboulonner le moindre des veaux d’or d’aujourd’hui et n’exprime nulle velléité musicale particulière sinon celle de faire puis parfaire ses chansons pop. Une modestie qui rend l’exercice attachant même si celui-ci aurait gagné à proposer ne serait-ce qu’un pic émotionnel et qualitatif immédiat et évident, un groupe de pop sans singles ni cheval de Troie c’est toujours en effet un peu dommage.
 
Ne boudons pas  néanmoins notre plaisir, « Conditions » est un disque de grande qualité et agréable de bout en bout. C’est l’automne maintenant, le moment de se lover dans un album qui caresse l’auditeur à rebrousse-pop, une pop non pas figée mais en tous les cas intemporelle et désormais quasi-éternelle, la pop ligne claire teintée ici d’apathie et de paresse rythmique. Un bien beau disque.
 
 
 

A propos de Bruno Piszorowicz

Laisser un commentaire