Les sorties du mois d'octobre

25 September

Devendra Banhart « Smokey Rolls Down Thunder Canyon »
Le gitan à gourmettes et foulards volés à Spike des Quireboys revient pour le plus grand bonheur des clients de Maisons du monde.

Foo Fighters « Echoes, Silence, Patience and Grace »
Les disques de ce pourtant si sympathique ensemble ont tendance à décliner au fil des ans, on l’écoutera tout de même avec attention.

PJ Harvey « White Chalk »
Le disque qui manquait dans sa magistrale discographie, celui du « sans guitares, sans effets, sans distorsion »… Sans chansons ? A suivre sur Culturopoing.

Iron & Wine « Shepherd’s Dog »
Les troubadours déguingandés reviennent avec un énième album qu’on imagine sans peine aussi aérien, léger et doucereux que les précédents.

Stars « In Our Bedroom After the War »
Un album très attendu de ce groupe pop canadien, auteur il y a une paire d’années d’un majestueux « Set yourself on fire ». Une attente déjà fiévreuse.

2 October Monday

Sunset Rubdown « Random Spirit Lover »
En concurrence avec les précités dans le rôle du « groupe canadien émergeant de l’année » après Broken Social (ouiii!), Arcade Fire(ouiiiiii!) et Malajube (prout). Un disque très attendu pour qui aime le rock foutraque.

9 October Tuesday

Beirut « The Flying Club Cup »
Nouvel album pour le troubadour américain, mélange improbable de premier prix de conservatoire et de manouche jouant de la mandoline accoudé à un feu rouge downtown. Un disque là-aussi très attendu.

Fiery Furnaces « Widow City »
Enième album de ce duo accueillant en son sein la petite amie du bêleur de Franz Ferdinand. La musique très particulière procure le plus souvent mille plaisirs pour qui fait l’effort d’endurer une à deux écoutes délicates, qu’en sera-t-il de celui-ci ?

Underworld « Oblivion with Bells »
L’ex meilleur groupe du monde revient avec un nouvel album faisant suite à un best of puis à un silence radio simplement rompu par l’improbable bande originale d’un film co-composée avec l’inénarable Gabriel Yared. Dit autrement on peut donc dire qu’il a beaucoup à se faire pardonner.

23 October Tuesday

Dave Gahan « Hourglass »
Second disque solo du chanteur de Depeche Mode. Pour les fans donc. Prochainement en vente à 9.99E dans vos supermarchés culturels.

Serj Tankian « Elect the Dead »
Disque autrement plus attendu dans la catégorie « Well je fais un disque solo pour développer des idées hyper personnelles you know » que celui du Mick Jagger
en acrylique sus-nommé.

Ween « La Cucaracha »
Très bonne nouvelle que le nouvel album du duo américain, culte chez les amateurs de pop ribouldingue et décontractée de la boite à rythme.

30 October

Duran Duran « Red Carpet Massacre »
Ce n’est pas Halloween pour rien avec le retour des morts-de-rire-vivants pour un énième disque de la « consécration » sans doute. Biba va adorer, Guillaume Durand aussi.

The Eagles « Long Road Out of Eden /exclusive to Walmart/Sam’s Club »
La preuve par l’exemple qu’Halloween est une fête célébrée dans le monde entier avec cette fois la version américaine. Les Eagles sortent du bois en cet automne. George Lang fait sous lui.

Neil Young « Chrome Dreams II »
Même la ruralité la plus profonde est touchée par Halloween, cette fois c’est le bucheron qui s’en vient faire peur aux enfants.

A propos de Bruno Piszorowicz

Laisser un commentaire