Disparition de Mitch Mitchell

Le batteur John « Mitch » Mitchell est décédé la nuit dernière à Portland à l’âge de 61 ans. Il était le dernier survivant du trio mythique de l’histoire du rock The Jimi Hendrix Experience (le bassiste Noel Redding étant décédé en 2003, inutile par ailleurs de revenir sur le guitariste-chanteur du groupe).

Ayant joué au début de sa carrière avec les Blues Flames ou encore Georgie Fame c’est à la faveur d’un coup du sort qu’il sera intronisé batteur du trio de Jimi Hendrix (auquel il soufflera l’idée du nom Experience) fin 1966. Un simple Pile ou Face en effet lui donnant le tabouret au détriment du batteur Aynsley Dunbar qui se consolera (peut être) en devenant un musicien de session très renommé et à la longue et fertile carrière (John Mayall, Jeff Beck, Frank Zappa, Lou Reed, David Bowie, Journey, Sammy Hagar, le Jefferson Starship, Whitesnake, et UFO entre autres talents). Mitch Mitchell apparait sur les disques suivants de Jimi Hendrix : « Are You Experienced », « Axis: Bold as Love », « Electric Ladyland » et le disque posthume « The Cry Of Love ». C’est aussi lui qui joue de la batterie lors du célèbre concert de Woodstock.

Son jeu très imprégné de Jazz (Elvin Jones fut sa principale influence) fut pour beaucoup dans le caractère quasi-révolutionnaire du trio même si bien entendu il reste dans l’ombre de l’extraterrestre Hendrix. A la mort d’Hendrix en 1970, sa carrière oscillera entre collaborations jazz rock/fusion (un trio avec Jack Bruce au tout début des seventies par exemple) et des sessions pour d’autres artistes principalement sur scène (Terry Reid ou Jeff Beck par exemple) avec comme fil rouge bien entendu la gestion du patrimoine concocté du temps de l’Experience et des participations à diverses hommages/témoignages/documentaires sur cette période de sa vie. A noter que pendant le même temps, le bassiste de l’Experience continua lui-aussi une carrière confidentielle principalement en Irlande sans forcément garder des rapports d’amitié avec son acolyte batteur.

Un nom de plus à quitter notre bas-monde pour rejoindre définitivement celui de la légende du rock.

A propos de Bruno Piszorowicz

Laisser un commentaire