le-secret-le-plus-fort-du-monde

Livres jeunesse : sélection de l’été

Quelques semaines avant la rentrée littéraire, il est temps de terminer le bilan des sorties du premier semestre… Nous vous avons déjà proposé une sélection de romans, voici maintenant une sélection de livres jeunesse. Bel été à tous les lecteurs !

PARTIR À L’AVENTURE
« Artis ou Les tribulations orientales d’un jeune homme de bonne fortune » (à partir de 10 ans)

Bruno Albert-Gondrand (texte & illustrations)
Paru le 02/05/14 aux Editions Hongfei Cultures

Ce premier roman publié par la petite maison Hongfei Cultures est une belle réussite. Un beau jour, Aristide de Bonne-Fortune (surnommé Artis) décide de quitter son chat et son petit jardin en Occident car il s’y ennuie. « Sur les quais, un matin… car les aventures s’esquissent plus naturellement sur les quais et s’envisagent de bon matin », il se retrouve embarqué pour un long voyage en Orient, en compagnie d’un duo des plus originaux : le Baron de Maubriand, un chevalier aristocrate dégonflé et le Docteur Magnolet, un médecin pas très doué qui se consacre à l’écriture d’une encyclopédie, tous deux amateurs de bonne chère et de vin. D’aventure en aventure, Artis va survivre à un naufrage, devenir esclave, puis guerrier, dompteur de tortue, toujours pour fuir l’ennui qui le guette. Il sera confronté aux paradoxes de la guerre, à la solidarité entre les hommes, à des rencontres inattendues, mais surtout il apprendra une certaine philosophie de la vie qui lui enseignera autant à relativiser sa propre situation qu’à s’ouvrir à l’inconnu. « Tandis que mes doigts se bornaient à plier et replier, jamais mon esprit n’avait autant distancé l’oisiveté. » Voulu sans morale, ce roman jeunesse est délicat, adroit et plein d’humour, il plaira à tous les jeunes lecteurs en quête d’aventure : « Toujours est-il qu’Artis et ses braves soldats creusèrent à l’aveuglette, ce qui, au passage, est une expression truculente si l’on repense aux taupes. »

SUPERBE
« Le secret le plus fort du monde » (à partir de 4 ans)

Gaël Aymon (texte) & Pauline Comis (illustrations)
Paru le 27/03/14 aux Editions du Ricochet
Si vous aimez les contes, vous tomberez certainement sous le charme de ce grand et bel album. Il parle d’une reine et d’un méchant pirate, du respect de la nature et du cycle de l’eau, sans oublier la vie des plantes et le rôle des abeilles… Les illustrations sont un mélange de découpages et de dessins, pour un résultat très coloré et plein de détails. Aussi superbe qu’efficace pour sensibiliser les petits à l’environnement.

INVITATION A LA POÉSIE
« L’invité arrive » (à partir de 6 ans)

Du Fu (texte) & Sara (illustrations)
Paru le 06/03/14 aux Editions Hongfei Cultures
Coup de cœur pour cet album, hommage à la poésie chinoise, sur le thème de l’hospitalité. On aime particulièrement les illustrations entièrement composées de papier déchiré qui met extrêmement bien en valeur la délicatesse des vers. Douceur et plaisir de recevoir sont au rendez-vous pour ce poème qui raconte l’accueil d’un invité.

RIRE EN FAMILLE
« Le livre abominable » (à partir de 6 ans)

Noé Carlain (texte) & Ronan Badel (illustrations)
Réédité le 07/05/14 aux Editions Sarbacane
Coup de cœur également pour ce livre très drôle qui énumère les légères humiliations ou situations ridicules vécues par un petit garçon à l’école, à la piscine, avec ses parents, ses grands-parents, etc. Inventif et complice, ce livre « abominable » est irrésistible du texte pince-sans-rire aux illustrations à la Sempé. Dédramatisant et fédérateur.

JOLI CLIMAT
« La pluie et le beau temps » (à partir de 6 ans)

Anne-Claire Lévêque (texte) & Jérôme Peyrat (illustrations)
Paru le 27/02/14 aux Editions du Ricochet
La pédagogie ne passe pas forcément par la forme du documentaire, ainsi que le montre ce joli album sur la météo. Des précipitations aux nuages en passant par le réchauffement climatique, des textes courts et enjoués expliquent ces phénomènes aux jeunes lecteurs. Les illustrations sont un véritable ravissement, mettant en scène une drôle de petite bonne femme observatrice dans des paysages travaillés avec douceur, minutie et poésie.

PASSIONS SOUTERRAINES
« Sous nos pieds » (à partir de 8 ans)

Jane Price (texte) & James Gulliver Hancock (illustrations)
Paru le 14/05/14 aux Editions Casterman
Belle prouesse documentaire pour ce livre consacré aux sous-sols dans tous leurs états. On y parle fossiles, tombeaux, trésors, troglodytes, tranchées, minerais, métro et catacombes, bien rangés dans leurs chapitres. Les explications sont présentées dans des doubles pages rassemblant dessins, schémas et photos, complémentaires, à l’organisation très pédagogique. Les textes sont fluides, digestes et se permettent même quelques touches d’humour sous forme de bulles. Ludique et passionnant.

**************

ILS NOUS LAISSENT DUBITATIFS :

LA FOLIE DES GRANDEURS
« De plus en plus haut » (à partir de 6 ans)

Justine de Lagausie (texte) & Mikhail Mitmalka (illustrations)
Paru le 12/06/14 aux Editions De La Martinière Jeunesse
Ce grand album au format allongé liste une série d’édifices artificiels et naturels, classés par ordre croissant selon leur hauteur. Deux points de repère sont proposés au début : la taille d’un enfant de 10 ans et celle d’une girafe. Rien à dire au niveau graphique : la mise en page est agréable, les illustrations sont sobres et actuelles, laissant une place harmonieuse aux informations. On regrette cependant l’absence d’une carte regroupant tous ces édifices, ou une page commune pour comparer les dimensions de chacun. Une bonne idée qui tourne vite au catalogue, malgré la fascination naturelle qu’exercent les hauteurs sur petits et grands lecteurs…

ABSTRAIT
« Drôles de tableaux » (à partir de 4 ans)

Claire Garralon (illustrations)
Paru le 02/05/14 aux Editions du Seuil Jeunesse
Quatre livrets carrés proposent des digressions sous la forme d’histoires muettes à partir de tableaux abstraits. Malgré son ambition et son originalité, ce petit coffret laisse dubitatif car il forme un ensemble bancal : la cible d’âge est toute petite, les histoires d’animaux sont jolies sans plus d’intérêt, mais surtout on perd le lien avec la thématique de l’art car les tableaux de référence ne sont qu’un prétexte à l’inspiration graphique. Un exercice de style, certes intéressant, mais qui ne s’en trouve ni ludique, ni instructif, ni réellement marquant.

A propos de Sarah DESPOISSE

Laisser un commentaire