Lefred-Thouron – "Coloscopie de la France du XXIème siècle"

Cela fait déjà une bonne trentaine d’années que le Français moyen l’a assez profondément dans le cul. Lefred-Thouron n’a donc fait que son devoir en allant voir de plus près les dégâts au moyen d’une coloscopie. Le résultat (largement issu de dessins déjà parus dans Le Canard enchaîné) est à l’image de l’œuvre du bonhomme : d’une vérité rigoureusement approximative.

Mais on n’a pas encore fait les présentations, peut-être encore tristement nécessaires pour celui qui est pourtant l’un des plus géniaux dessinateurs de presse français depuis plus de vingt ans et la glorieuse épopée du très regretté 7 à Paris (ah, Diastème, Kafka – qu’on ne connaissait pas encore sous le nom de Francis Kuntz – et les autres…). A l’heure où continuent à être célébrées des gloires cacochymes sans talent depuis belle lurette (si tant est qu’elles n’en aient jamais eu) comme Cabu, Plantu ou Wolinski, le nom de Lefred-Thouron reste inexplicablement peu connu du grand public, en dépit de collaborations régulières avec des titres aussi hétérogènes que pourtant peu confidentiels (jusqu’à une page hebdo dans L’Equipe Mag, Lefred étant un très fin connaisseur de la chose sportive).
Il est vrai aussi qu’il y met du sien : Lefred-Thouron n’est ni une marque, ni un label, Lefred-Thouron fuit la joliesse du trait comme la peste (dans un style différent, on pourrait de ce point de vue le considérer comme un descendant de Reiser), Lefred-Thouron ne montre pas sa tronche dans les médias (on ne sait d’ailleurs pas exactement à quoi elle ressemble, le dessinateur prenant un malin plaisir à s’enlaidir pour ressembler à ses dessins… ou l’inverse ?), Lefred-Thouron ne s’abaissera jamais à ramasser la rédaction en chef de Charlie Hebdo (dont il eut l’honneur de se faire virer par Val il y a déjà longtemps) pour espérer servir de caution à la mère Parisot, Lefred-Thouron préfère plutôt saluer le courage journalistique de son vieux pote Denis Robert (Lorrain comme lui) par dessins interposés.

Dessin de Lefred-Thouron

N’allez pas en déduire que Lefred-Thouron soit du genre rebelle militant. Son trait et son humour souvent très décalé, son jeu avec la langue française (Lefred-Thouron est aussi un grand écrivain foutraque et Coloscopie en donne de nombreuses preuves, en marge de ses dessins), le rendent irrécupérable pour aucune cause.
Il est très peu de dessinateurs comme lui à exceller autant dans le traitement de l’actualité (et ses caricatures super pas ressemblantes) que dans les simples cases à l’humour très enfantin, mais celui du sale gosse qui aime bien faire chier les mouches ou le chat du voisin. Qui d’autre que lui, à ses débuts, pour imaginer cette assiette remplie d’une espèce de hachis noir, rouge et bleu et la titrer Le Schtroumpf tartare (définitivement mon dessin préféré) ?

Sujet presque sérieux oblige (c’est qu’il a une mission avec ce bouquin, le gars Lefred, et il l’a remplie consciencieusement), le ton est ici forcément un peu différent, moins dans l’absurde poétique à la Rémi Malingrey, Lorrain lui aussi, tiens.
Dans Coloscopie de la France du XXIème siècle, on aura la confirmation que les Français sont massivement pris pour des cons et que heureusement qu’ils ont encore le bistrot pour s’en consoler (Lefred-Thouron est un grand dessinateur de philosophie de comptoir, comme son autre pote Lindingre… encore un Lorrain, ils font un élevage, là-bas, ou quoi ?!?).

Dessin de Lefred-Thouron

Allez, je ne peux résister à vous faire partager cette page, qui a le don de me faire hurler de rire et aura peut-être celui de vous consterner, tant pis…

Les Français sont bien évidemment tout à fait comme ça…

Selon un sondage publié il y a récemment, jugez plutôt. A la question "les plats surgelés sont-ils un truc plutôt pratique pour quand on est pris de court ?", 10% des Français ont répondu non, 83% ont répondu "tout à fait", et les autres n’en pensent rien. A la question de savoir si deux automobiles par foyer monoparental sont indispensables, 15% des Français ont répondu non, 47% ont répondu "tout à fait" et les autres n’ont pas de voiture. La destruction des Twin Towers de Berlin est "tout à fait" pour 74% des personnes interrogées, tandis que 12% des personnes non interrogées sont sans opinion. Si nous parlons politique, la question était : "François Mitterrand est-il un bon président, un président moyen, un mauvais président ou un président sans opinions", seulement 8 (houit)% de la population a eu bon en opposant qu’"au jour d’aujourd’hui François Mitterrand est bien évidemment un président mort au quotidien". 57% arrondis au centime inférieur ayant coché la case "tout à fait", cela en constitue la majorité consternante. Large consensus également pour ce qui est des questions de santé. "Avez-vous peur d’attraper le cancer" a-t-on posé à nos compatriote qui ont répondu "bien évidemment" à 67%, ce qui est rassurant. 18% ont fait remarquer que "compatriote" prend un "s" au pluriel. On avions aussi une question sur la vie quotidienne des Français. "Est-que ça va ?" a-t-on demandé à un échantillon tout à fait interrogeable dont 54% a pris le temps de répondre "qu’au jour d’aujourd’hui, absolument". Quant à s’il fait beau malgré les derniers changements climatiques, tout à fait aussi. Il semble donc qu’en général, tout à faiche.

PS : Pour préserver l’anonymat, tous les chiffres ont été changés.

A propos de Cyril COSSARDEAUX

Laisser un commentaire