Les courts métrages d’animation du réalisateur tchèque Jan Švankmajer restent des chefs-d’œuvre d’humour et de cruauté, d’une folle inventivité visuelle. On revoit toujours avec émerveillement Les Possibilités de dialogue de 1982, film à plusieurs volets, dans lequel des humains en terre modelée et des objets bien mal-ajustés s’entredévoraient à l’infini.

visu-sv_2

Chez Švankmajer, fervent surréaliste tchèque, les obsessions personnelles – matérielles, organiques et alimentaires – sont combinées à des univers artistiques exogènes – Marlowe et Goethe, Lewis Caroll, Arcimboldo, la commedia dell’arte, De Vinci et Sade – pour des histoires peu naturelles, animistes, fantastiques, fabuleusement délirantes.

Avec Alice en 1988, le réalisateur s’appropriait l’univers de Lewis Caroll, mais surtout, franchissait le pas – difficile pour un animateur stop-motion – du court au long. La prouesse s’est depuis confirmée avec 5 autres longs métrages (et un sixième à venir, Insects, financé via Crowfunding), des plus passionnants. La Traverse a eu l’excellente idée d’éditer ces films, les 4 derniers, inédits en France en vidéo, et malheureusement (incompréhensiblement !) non distribués dans nos salles.

visu-sv_3

Les Conspirateurs du Plaisir (1996), est la curiosité du lot, le plus ouvertement surréaliste dans sa facture, labyrinthique et perversement érotique. Avec Otesánek (2000), sublime conte adapté de Karel Jaromír Erben, le réalisateur épaulé par sa femme Eva, parvient à un équilibre parfait, sorte de grand récapitulatif de son œuvre, mâtiné de traditions folkloriques, de burlesque, et d’horreur…. délicieuse. Šílení (2005) s’inspire d’Edgar Allan Poe et du marquis de Sade pour une nouvelle réussite combinant des prises de vues avec acteurs réels et des inserts ponctuels en animation image par image. Le dernier film en date, rarement diffusé, Survivre à sa vie (Théorie et pratique, 2010) est quasiment un programme-manifeste, allégorie de la condition toujours marginale du grand cinéaste. Revenant à une animation élémentaire par nécessité budgétaire, Švankmajer anime des photographies découpées, la sienne notamment, pour un récit psychanalytique et une comédie, dixit le réalisateur « qui ne fera rire personne. »

Bref, des chefs d’œuvres à redécouvrir de toute urgence dans les belles éditions livres-Dvd de La Traverse, avec de multiples boni et compléments de programme…

Les Conspirateurs du Plaisirs (1998), Otesánek (2000), Šílení (2005), et Survivre à sa vie (2010) – 4 livres-DVD – 25 euros chacun  >>> informations complémentaires sur le site de l’éditeur

A noter également, le livre Svankmajer E&J, complément et monographie indispensable des Œuvres du couple Eva et Jan Svankmajer, toujours disponible chez les éditions de l’œil, exemplaire éditeur des collections Les Animés (Emile Cohl, Raoul Servais, Alexeïeff-Parker, Jean-François Laguionie).

Images : Obscurité, lumière, obscurité (1988) ; Possibilités de dialogue (1982) ; Otesánek (2000) ; Survivre à sa vie (2010)

A propos de William LURSON

Laisser un commentaire