51nuvhgyril-_sl1000_

 

71mustx1gql-_sl1000_Les parutions des éditions Elephant procurent parfois le plaisir d’un riche vide grenier. Ce joyeux éditeur ressuscite ce mois-ci quelques séries, nous rappelle leur existence, soit parce que nous les avions oubliées soit parce que mieux encore, nous n’en avions jamais entendu parler.

Quelques-uns d’entre nous se souviennent avoir été très impressionnés par ces plantes étranges sortant des corps des gens dans Noires sont les galaxies leur faisant exploser le corps voire, les yeux. Si la série de Jacques Armand et Daniel Moosman diffusée en 1981 par Antenne 2, ne nous terrifiera pas autant que lors de nos jeunes années, elle n’en demeure pas moins un objet particulièrement étrange dans le paysage audiovisuel. Combien la télé est devenue frileuse depuis ! Personne n’oserait proposer un truc pareil sur les chaines françaises en 2017, l’imaginaire ayant quasiment disparu. Dans cette mini-série de SF avec Richard Fontana acteur de théâtre disparu trop tôt, on retrouve également la Catriona MacColl de Fulci et la Catherine Leprince de …. Vive les femmes ?(bon, ok..) .

71yajhq4qel-_sl1000_Et Gérard Depardieu au pays des mondes imaginaires, ça vous dit quelque chose ? Dans les mêmes années qu’Aux frontières du possible avec Pierre Vaneck, l’acteur franco-russe joua en effet dans cette série de 14 épisodes Rendez-vous à Badenberg réalisé par Jean-Michel Meurice et dans laquelle plusieurs chansons interprétées par René Joly furent écrites par Etienne Roda-Gil et Gérard Manset. Rien que ça ! Le jeune Gégé y incarne un journaliste à la recherche de la fille d’un chef d’Etat disparu, transporté dans des royaumes fictifs entre Badenberg et Béruvie : on tient clairement avec cette série d’espionnage fantastique l’objet filmique non identifié du mois.

71h-u14gmzl-_sl1000_Avec Un juge, un flic (1977-1979) on reste plus dans le classique de la série policière à la française avec ce duo Michel Duchaussoy (Le juge) / Pierre Santini ( Le Flic) devant faire équipe au sein du SILI pour démanteler de sombres affaires de crime et de corruption au sein des milieux les plus protégés qui soient, le pouvoir et l’Etat. François Fillon n’aura probablement pas eu besoin de cette série pour s’en inspirer.

1486305016-81nlawsmx-l-_sl1500_C’est une news nostalgique, nous vous avions prévenus : passons donc maintenant aux Etats-Unis avec cette réédition de l’intégrale des Histoires Fantastiques (1985-1987) crée par Steven Spielberg , dans lesquelles s’illustrèrent des cinéastes aussi connu que Zemeckis, Dante, Scorsese et même Eastwood. Sans attendre le niveau de la Twilight Zone, cette série s’ancre dans la grande tradition des anthologies fantastiques, avec des sketches que l’on regarde comme on lit des nouvelles, le titre original Amazing Stories reprenant d’ailleurs le nom du premier pulp magazine de SF Fantasy américain, fondé en 1926. Bien que d’intérêt inégal, Histoires Fantastiques recèle quelques perles et renvoie à une période révolue de l’histoire courte, de ce plaisir de l’intrusion d’un mystère et de sa chute souvent savoureuse. Elle comporte quelques pépites. C’est un réel plaisir que de la redécouvrir.

 

A propos de Olivier ROSSIGNOT

Laisser un commentaire