cavalier_noir

Le 7e Genre clôt sa saison avec « Le Cavalier Noir »

Séance doublement exceptionnelle pour le 7e genre que celle du lundi 20 juin 2016, puisque qu’elle clôt la saison 2016 tout en consacrant les 60 ans du Brady. Pour cela il fallait un film à la croisée des chemins capable tout à la fois d’évoquer les théories du genre que le cinéma de genre !

Les programmateurs ont donc jeté leur dévolu sur l’incroyable western Le cavalier noir de Roy Ward Baker (1961), une œuvre au destin français improbable puisque toute la dimension homosexuelle plus qu’explicite du film fut intégralement gommée dans sa version française, transformant ainsi toute l’ambiguïté d’un triangle amoureux où les bad boys s’amourachent des prêtres en crise de doute, en film édifiants sur la révélation in-extremis de la découverte de la foi. Encore un système de censure qui prouve que les méthodes employées étaient pour le moins variées et pernicieuses. Ou comment métamorphoser son film en son contraire.

Dirk Bogarde, spécialiste du regard trouble séducteur et inquiétant s’en donne à cœur joie en donnant la réplique à John Mills et l’adorable Mylène Demongeot, femme libérée qui finit par s’emprisonner quelque peu dans ses sentiments.

Si vous n’avez pas vu cet ovni de Cavalier Noir, nous ne pouvons que vous engager à courir le voir, d’autant que ce sera Olivier Rossignot, himself, auteur de la critique du film sur Culturopoing qui se collera à la présentation…

 

Pour les infos pratiques, tous les détails ici :

Entrée : 8.50€ >> 6.50€ en réservant dès maintenant sur https://www.lebrady.fr/reserver/F111134/D1466445600/VO
Carte Brady : 6€ (5 places valables 6 mois, carte utilisable pour 1 ou 2 personnes à une même séance. Réservation en ligne des places sans frais)
Adhérents 7e Genre: 5€ (réservation avec code promo internet adhérent et sur présentation de la carte sur place)
Cartes UGC Illimité et Le Pass acceptées (ouverture des ventes 1h avant la séance sous réserve des places encore disponibles)

 Réservation recommandée

A propos de Culturonews

Laisser un commentaire