alien-planete-culturo

En 1979, la planète ne pouvait pas imaginer que Ridley Scott allait donner naissance à l’un des chefs d’œuvre matriciels de la SF. Alien sera le premier épisode d’une mythique saga dont les suites, plus ou moins réussies, seront réalisées respectivement par James Cameron, David Fincher ou encore Jean-Pierre Jeunet. Le second long-métrage de ce cinéaste britannique issu de la publicité est sa première incursion dans le domaine de la Science-Fiction et plus particulièrement dans le sous-genre du film de monstre. Ridley Scott y excelle dans l’art de distiller la terreur en plein cœur de son odyssée interstellaire, à tel point que quarante ans après, le film n’a rien perdu de son impact. Son huis-clos accouchera de l’une des plus belles héroïnes de l’histoire du cinéma, Ellen Ripley, littéralement habitée par une Sigourney Weaver encore inconnue à l’époque.

Si, par la suite, Scott enchaînera avec Blade runner, autre monument de l’anticipation, le reste de sa carrière restera dans l’ombre de ces deux mastodontes. A tel point que quand il décide en 2012 d’ajouter un préquel à la franchise, son Prometheus sera une grosse déception pour le fandom d’Alien et recevra un accueil critique mitigé. Quatre ans après ce rendez-vous manqué, nous arrive enfin la bande annonce d’Alien Covenant et elle entend bien remettre les compteurs à zéro ! L’intrigue se focalise cette fois ci sur l’équipage du vaisseau Covenant, à la recherche d’une planète lointaine et inconnue. L’équipage y fera la connaissance de David ( Michael Fassbender ), un androïde ayant survécu à l’expédition du Prométheus. Le trailer envoûte par son atmosphère sombre et de splendides séquences sur la planète mystère…

Ridley Scott arrivera-t-il à reconquérir le cœur des fans au moment même où Denis Villeneuve s’empare de la suite de son Blade runner ? Rien n’est moins sûr… En tout cas, à Culturopoing on y croit encore ! Rendez-vous le 19 mai

A propos de Aïssa Deghilage

2 comments

  1. Aligator

    Beaucoup de doutes sur ce nouvel opus, ils auraient peut-être carrément intérêt à convertir le tout en série…la bande-annonce semble une compilation des scènes déjà vues maintes fois dans les autres numéros, une scène de douche, encore une cette fois version xénomorphe pour le killer. Le thème musical des débuts était terrifiant, mais ça c’était avant, pour l’heure, on devra se contenter d’une vieille chanson de jazz en guise d’ouverture. On risque de passer encore à côté des vrais frissons du premier ou de celeui de Cameron; espoirs vains?

Laisser un commentaire