Nouvelle salve des trésors fantastiques chez Movinside, avec ce mois-ci trois oeuvres peut-être pas les plus célèbres de leur réalisateur… quand ce dernier n’est pas un illustre inconnu !

En effet, si les noms de Terence Fisher et Stuart Gordon éveillent les sens des amateurs du genre, celui de Richard Rothstein ne leur dira pas grand chose. Scénariste de quelques films de genre (dont le téléfilm Invitation en enfer de Wes Craven), il écrivit également l’histoire de Universal Soldier. Inspiré par le personnage de  Norman Bates, réalisé en 1987, Bates Motel est le sympathique pilote d’une série qui ne verra jamais le jour. Pourtant le concept sera relancé en 2013 et ce pour cinq saisons.
La nuit de La grande chaleur n’est pas le film le plus réputé de Terence Fisher et pourtant , cette adaptation du roman de John Lymington mélange avec beaucoup de singularité argument SF et atmosphère fantastique, en évoquant cette vague de chaleur s’abattant sur une île britannique, comme présage d’une invasion extraterrestre. La présence magnétique de Christopher Lee y est pour beaucoup.

Sans doute moins culte que Re-Animator ou que la précédente et magnifique adaptation que fit Corman de la nouvelle d’Edgar Poe, Le Puits et le Pendule revisité par Stuart Gordon n’en possède pas moins un vrai charme, bien qu’encore très éloigné de la nouvelle d’origine. Gordon se complet un peu dans la représentation des sévices de l’inquisition, avec un Lance Henricksen tentant de rivaliser avec le cabotinage machiavélique de Price. On prend un malin plaisir – un peu coupable – à regarder cette oeuvre au budget riquiqui !

tresorsfantastiquebis

Nous sommes ravis de vous faire gagner un exemplaire d’un de ses films si vous répondez à ce questionnaire avant le 15 octobre 0h00

A propos de Olivier ROSSIGNOT

Laisser un commentaire