Ce festival désormais bien installé propose avec Cannes l’un des panaroma international les plus intéressant et varié. Si la fièvre de la compétition n’est pas de mise, la manifestation permet bon nombre d’avant-premières sur le continent américain.

En ouverture, on retrouvera le couple Jennifer Connely/ Paul Bettany avec Creation, biopic commémoratif obligé de Darwin, signé du moyen Jon Amiel… Les sélectionneurs brisent ainsi une quasi tradition de plusieurs années qui veut que l’ouverture soit assurée par un film canadien.

Steven Soderbergh présentera son The Informant avec Matt Damon, film d’espionnage de studio qui permet au cinéaste d’alterner comme souvent la même année avec un film labellisé "indé" (Girlfriend Experience). En voici d’ailleurs la bande-annonce arrivée récemment:

L’irlandais Neil Jordan viendra avec Ondine, une  revisitation du mythe de la sirène qui n’a rien à voir avec celle de Jean Giraudoux mais Colin Farrel est de la partie ainsi que Stephen Réa, vieil habitué du réalisateur.


 
L’australien Scott Hicks a aussi son rond de serviette à Toronto et c’est tout naturellement qu’il y présentera son nouvel opus, The Boys are Back. C’est un retour filmique dans sa région d’Adelaïde pour l’auteur de Shine qui s’est adjoint les services de Clive Owen pour raconter cette histoire de journaliste sportif veuf qui se retrouve seul avec ses fils à charge.

                          

Alain Cavalier avec Irène parlera aussi du veuvage, mais avec la caméra vidéo subjective qu’on lui connait depuis plusieurs films maintenant.

Après une prestation passée plutôt inaperçu chez David Koepp (La ville fantôme), Ricky – The Office -Gervais sera là quand à lui pour présenter sa nouvelle comédie, The invention of Lying.

Sont aussi sélectionnés:

Get Low: le premier long métrage d’Aaron Schneider, avec un  Robert Duvall en vieil homme simulant ses funérailles. Bill Murray et Sissy Spaceck sont aussi du casting.

Max Manus d’Espen Sandberg et Joachim Roenning: une co-production européenne qui retrace le parcours d’un célèbre résistant norvégien

Leaves of Grace de l’acteur Tim Blake Nelson voit Edward Norton incarner des frêres jumeaux.

City of Life and Death
de Lu Chuan, épopée en noir et blanc autour du massacre de Nankin en 1937.

Plusieurs des films présentés à Cannes cette année dans diverses sélections, comme ceux de Jane Campion, Johnnie To, Alain Resnais, Bong Joon-Ho ou Hong Sang-Soo auront droit à une piqûre de rappel canadienne. Le festival possède par ailleurs une sélection "Midnight Madness" qui proposera comme chaque année plusieurs films de genre en Avant-Premières. D’autres sélections sont quand à elle entièrement dédiées au cinéma canadien, au documentaire, à l’avant-garde et au court métrage.

Du 10 au 19 septembre donc, et pour toute les informations complémentaires, direction vers le site du festival qui se complète peu à peu.

A propos de Bénédicte Prot

Laisser un commentaire