Du côté du Box-Office (chiffres au 15 juillet 2009)


"Public Enemies" de Michael Mann
Pour sa seconde semaine, L’âge de glace 3 domine encore fortement le Box-Office français avec 1,9 millions de spectateurs, pour un total qui atteint désormais 4,3 millions. Le film est partis pour être dans les plus gros succès de l’année. Son concurrent direct dans les nouveautés, Public Enemies, rassemble 593 398 spectateurs. un chiffre inférieur aux débuts de Miami Vice mais une meilleure moyenne par copie… Dans tous les cas, Michael Mann fait un score correct mais pas enthousiasmant non plus. Parmis les autres nouveautés, Bruno Podalydès et Didier Bourdon sont tout deux en dessous des 100 000 entrées et souffrent de la mauvaise réputation de leurs moutures respectives.

Ce mecredi à 14 h sur Paris, le sorcier binoclard survole bien évidemment tout le monde, mais avec un peu moins de panache que naguère… 10 178 entrées quand même pour Harry Potter et le prince de sang mélé, second meilleur démarrage de l’année. Loin derrière c’est The Reader qui rassemble tant bien que mal 1445 entrées. Avec beaucoup de retard par rapport à sa sortie américaine, l’oscarisée Winslet parvient ainsi à réunir quand même un minimum de personnes. Pour les autres sorties ce n’est vraiment pas fameux, que ce soit pour Alain Guiraudie et son Roi de l’évasion ou Jean François – Exhibition – Davy et sa Tricheuse Hélène de Fougerolles.

Concernant le Box-Office américain, Brunö bénéficie du bon vent actuel des comédies en engrangeant  34,2 millions de dollars en 4 jours. Le film reste cependant loin de la moyenne par écran spectaculaire de la précédente comédie de Sasha Baron Cohen, Borat. Le film avait pourtant un boulevard car peu de concurrents au niveau des nouveautés ont tenté leur chance. Chris Colombus, revenant des années 80 et 90, s’essayait au teen movie post-Appatow avec I love you Beth Cooper, mettant en vedette la pom pom girl de Heroes… 5,7 millions en 4 jours. Dans les continuations, Public Enemies profite sans doute de la popularité de Johnny Depp: en ne perdant que  45% de ses recettes, Mann évite un second Miami Vice à son crédit et devrait s’en sortir avec les honneurs… The Hurt-Locker se joue dorénavant sur 60 salles, et le film reste au dessus d’une moyenne de 10 000 dollars par écrans pour son troisième week-end, dépassant ainsi le million de recettes. Humpday de Lynn Shelton enregistre sur 2 écrans la meilleure moyenne du week-end.
 


"Humpday" de Lynn Shelton

A propos de Bénédicte Prot

Laisser un commentaire