RECHERCHE AFFICHE DECAUX 2016V3.indd

Chez Culturo, on est des fous, des anti-conformistes, des anti-système : une fois n’est pas coutume dans ce monde où règne la news et son urgence, nous publions le palmarès du dynamique et toujours aussi grandement sympathique festival d’Arras, que Culturopoing suit depuis plusieurs années aujourd’hui, et dont le succès grandissant et largement mérité ne semble jamais se démentir, vu la difficulté à obtenir une place à la dernière minute et la longueur de file aux toilettes d’un Cinémovida plein à craquer.

Point de charrue avant les bœufs, toutefois.

Plutôt une sorte de fatum dans ce monde qui ne tourne plus trop rond (Trump+président), l’occasion pour nous d’étriller en quelques mots le trop conformiste Atlas d’argent,Anna’s life, sorte de Dardenne en mode vénère et son portrait de femme courage pleurnicheuse (situation dramatique bien sûr, mais bordel, quand cesseront-ils d’en faire des films sans enjeux, où le sujet suffit à une mise en scène tremblotante et un scénario purement descriptif façon « qu’est ce qui peut bien lui arriver de pire ? » « t’as vu comme c’est dur la vie des pauvres ? »), qui renoue avec la grande tendance du festival à parler de l’argent, surtout quand il manque : le vomitif The Lesson nous laisse encore des haut-le-cœur, et nous devons avouer avoir séché la séance du nouvel opus du duo, qui se voit couronné de l’Atlas d’Or.

Festival_film_screening_cover

Cette grincherie à part, le palmarès est surtout l’occasion de confirmer notre sentiment : Coup de coeur du jury+prix du public+prix Regards jeunes+prix de la critique, Roues libres truste toutes les autres marches.

kills_on_wheels_web_03

Jolie revanche pour celui qui méritait la plus haute et reste notre coup de coeur absolu : soit l’histoire d’handicapés en fauteuils se rêvant tueurs à gages (quel mafieux sérieux se méfierait d’eux ?) au travers d’un comics, petite pépite de joie qui parvient à traiter des profondeurs incommensurables de l’âme humaine (le droit à la différence, l’éloge du rêve et l’invention de la paternité) sans jamais verser dans le larmoyant. Mieux : en exploitant le handicap comme potentiel de cadre et de mise en scène, et comme générateur de fiction. C’est drôle, intelligent (le mélange des couches de réel, le drame qui n’existe que hors champ tout en documentant avec précision le quotidien de ce centre), stimulant : amis misérabilistes du haut palmarès, une séance de rattrapage est offerte pour vous, s’adresser à l’accueil.

(Addendum : en attendant sa critique plus complète, joie : Roues libres ayant été acheté, une sortie française est prévue début d’année prochaine).

Le palmarès complet, avant nos reports journaliers tout au long de la semaine :

Compétition Européenne

Jury sous la présidence de Jean-Pierre Améris (Réalisateur, France),
entouré de Marianne Denicourt (Actrice, France), Zinedine Soualem (Acteur, France), Sophie Révil (réalisatrice et productrice, France) et Flonja Khodeli (Actrice, Albanie/Belgique)

> Atlas d’or / Grand prix du jury
Dotation de 12 000 € par la Communauté Urbaine d’Arras à la société prenant en charge la distribution de films en salles en France dans les 12 mois de l’attribution du prix.
Décerné à
GLORY (Slava)
de Kristina Grozeva et Petar Valchanov (Bulgarie / Grèce, 2016)

> Atlas d’argent / Prix de la mise en scène
Dotation de 5 000 € par la Région Hauts-de-France au réalisateur du film primé.
Décerné à
ANNA’S LIFE (Anas Ckhovreba)
de Nino Basilia (Géorgie, 2016)

> Coup de Coeur du jury
Décerné à
ROUES LIBRES (Kills On Wheels / Tiszta Szívvel)
de Attila Till (Hongrie, 2016)

> Prix de la Critique
En partenariat avec le Syndicat Français de la Critique de Cinéma
Jury sous la présidence de Charlotte Lipinska (France Inter),
entourée de Thomas Aïdan (La Septième obsession), Jean-Philippe Guerand (Le Film Français), Nathalie Simon (Le Figaro) et Lucie Vidal (La Voix du Nord)

Décerné à
ROUES LIBRES (Kills On Wheels / Tiszta Szívvel)
de Attila Till (Hongrie, 2016)

 

> Prix du public
Dotation de 5 000 € par le Département du Pas-de-Calais d’Arras à la société prenant en charge la distribution de films en salles en France dans les 12 mois de l’attribution du prix.
Prestation de communication par CI NE MA TVJury : vote des spectateurs présents à chaque séance de la compétition
Décerné à
ROUES LIBRES (Kills On Wheels / Tiszta Szívvel)
de Attila Till (Hongrie, 2016)

 

> Prix Regards jeunes région Hauts-de-France
Dotation de 2 000 € par BNP Paribas au réalisateur du film priméJury : Laula Chavaudra, Gaïa Conterio, Emma Duquenne-Delobel, Nathan Muzeau, Kenya Nicol et Tom WyseurDécerné à
ROUES LIBRES (Kills On Wheels / Tiszta Szívvel)
de Attila Till (Hongrie, 2016)

 

ARRASDAYSJury : Charlotte Vincent (Productrice, France), Freddy Olsson (Producteur et programmateur du Festival de Göteborg, Suède), Bruno Icher (Membre du comité de sélection de la Quinzaine des Réalisateurs, France).

> Bourse de 8 000 €
Dotation offerte par le Centre national du cinéma et de l’image animée
Décernée à
THE FATHER
de Kristina Grozeva et Petar Valchanov (Bulgarie)

> Bourse de 5 000 € 
Dotation offerte par la Ville d’Arras
Décernée à
D.M. (DUSAN MAKAVEJEV) : MYSTERIES OF FREEDOM
de Goran Radovanovic (Serbie)

A propos de Jean-Nicolas Schoeser

Laisser un commentaire